Rick ou la passion du Rock

LONE REDNECK, c’est l’histoire d’une passion.

Celle de  Rick, le chanteur.

D’une passion ....

Pour une guitare donnée un jour à l’âge de 12 ans par son grand-père qui lui a donné le goût de la musique.

Pour ce rock’n’roll qui est toute sa vie et dont il connaît chaque intonation, chaque mesure, chaque version de chaque morceau,

Pour la musique country et du Rockabilly dont il maîtrise tous les accords,

Pour la guerre de Sécession et de son amour pour le Sud des Etats-Unis.

Ce mélange est le cœur de Lone Redneck, son âme est celle de Rick.

L’histoire ne s’est pas écrite en un jour et il en fallut des heures de travail, d’apprentissage, seul, pour arriver à une maîtrise du chant et de l’instrument.

La découverte des accords se fait à l’oreille avec That’s All right Mama,  mais la  révélation vient avec Something Else d’Eddie Cochran. la palette s’élargit rapidement: Elvis , Gene Vincent, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins, ... Quelques compostions personnelles commencent à germer.

Le rock l’amène  à la country, avec Hank Williams, Johnny Cash,Lynyrd Skynyrd, au rockabilly et à toutes ces musiques qui sont nées du blues et avec lui du Rock’n’roll.

Au gré des rencontres, des amitiés, le spectre s’élargit et l’envie de composer se fait plus concrète. En 1994, les premiers morceaux sortent en CD sous le label Too Hot Rock, avec une formation en quatuor, une (jolie) fille à la batterie, une guitare rythmique et une contrebasse en plus de Rick à la guitare et au chant. Le groupe écume les pubs, soirées motards, festivals et concentration rock.

Après un passage au gospel arrive REDNECKS, un trio dans lequel Rick reste le maître d’œuvre au chant et à la guitare, secondé au début par une autre voix féminine, pour laquelle il écrit et compose. Le trio se rode, se produit sur scène, sort deux CD : un Tribute to Eddie Cochran, et un second dont la plupart des titres sont des compositions de Rick, paroles et musiques.

Et puis, parce qu’il ne peut y avoir deux vedettes dans un même groupe, le trio se sépare.

En 2008, REDNECKS devient alors une histoire d’amitié. Hervé, musicien professionnel, donne au groupe un nouveau son et marque un tournant musical. LC WALKER, ami depuis quinze ans, qui était dans l’ombre ,devient  sur un jeu de mot, l’âme damnée,  l’autre face, l’alter de l’égo ,et l’harmonica fait désormais partie intégrante du « son REDNECKS ».

Le trio devient quatuor, et un album plus abouti que les autres voit le jour : 

Southern Heritage  à télécharger sur Itunes, Virginmega, Amzon, Deezer, Spotify..

IL raconte l’histoire de ces gens du Sud, nimeilleurs ni pire que les autres, qui vivaient leur vie mêlant traditions,culture du coton, amour de leur terre, n’ayant pas plus d’esclaves que dans le reste du pays mais stigmatisés comme tels et qui essayaient juste , pour la plus grande majorité d’entre eux, de vivre.

C’est cette histoire que chantent si bien Johnny Cash, Johnny Horton, Dwight Yoakam, ce sud que le nord prétendait délivrer d’un joug qui n’existait pas plus ici qu’ailleurs, et qu’un prétextede maintien dans une Union qui n’existait pas a plongé dans une guerre fratricide.

Rick en a conçu une passion inébranlable et en a épousé la musique, les mœurs, les coutumes et la cause.

 2013 ... encore un tournant...une page se tourne...REDNECKS devient Lone Redneck...

Rick est entouré de LCWalker à l’harmo, de Mister H à la Basse, de Mister D à la batterie.

Le groupe parcourt toutes les scènes de France, et sort en novembre 2014 son deuxième album, Gone With the War, déjà en réédition.

Si le sud d’aujoud’hui n’a plus rien de commun avec ce qu’il était en 1861, la Lousianne restera à jamais dans la mémoire collective la terre du jazz, le Mississipi restera la terre du blues, et le Tennessee la terre du Rock.

Emprunter la route 61 qui va de New Orleans à Nashville, et alors vous saurez..

Ecoutez la voix de Rick et alors vous saurez.


0 vue

2018 BY LONE REDNECK